Transferts : à 18 ans, Remco Evenepoel rejoindra le World-Tour et Quick-Step

Transferts : à 18 ans, Remco Evenepoel rejoindra le World-Tour et Quick-Step

La rumeur avait pris de l'ampleur depuis plusieurs semaines, et c'est désormais officiel, Remco Evenepoel rejoindra bien l'équipe Quick-Step Floors le 1er janvier 2019, et ce à l'âge de seulement 18 ans.

Remco Evenepoel, un homme pressé

Jeune coureur à la carrière atypique, Remco Evenepoel n'a débuté le cyclisme que l'an passé, après avoir pratiqué le football à un haut niveau, que ce soit au PSV Eindhoven, ou bien à Anderlecht. Reconverti dans le cyclisme, le belge a ensuite progressé à une vitesse folle, et a impressionné dès ses premiers tours de roues chez les juniors. De quoi taper dans l'oeil d'Axel Merckx, le manager de la formation Axeon, qui lui a fait signer un pré-contrat dès septembre dernier. L'histoire aurait du d'ailleurs s'arrêter là, et Evenepoel, fort de cette assurance de passer en Conti-Pro en 2019, aurait pu passer une année 2018 tranquille, se contentant, comme c'est parfois le cas lorsque les contrats sont signés, d'assurer. Seulement, Remco Evenepoel n'est pas Monsieur tout le monde, et le belge a éclaboussé de toute sa classe la première partie de la saison juniors. Vainqueur de pas moins de 14 courses UCI dont la Course de La Paix, Le Trophée Centre Morbihan et les championnats d'Europe (doublé chrono-course en ligne), il n'en fini pas d'affoler les compteurs, et d'aligner les records. De quoi se questionner sur la pertinence de rester dans sa catégorie pour la seconde partie de saison (dérogation refusée par l'UCI), mais aussi de se retrouver dans les radars des équipes du World-Tour, dont la puissante Quick-Step de Patrick Lefevere, qu'il rejoindra dès le 1er janvier prochain.

Le successeur d'Eddy Merckx ?

Au vu de ses prestations, il n'y a pas assez de superlatif pour vanter les qualités de Remco Evenepoel, car si le belge a déjà remporté de nombreux succès, ce ne sont pas tant ces derniers qui impressionnent, mais la manière dont il les a obtenu. Dernier exemple en date, la course en ligne des championnats d'Europe, où il a effectué ce qu'on nomme déjà une "Evenepoel", puisque parti très loin de l'arrivée, il a de nouveau écoeuré la concurrence, en terminant avec pas moins de...10 minutes d'avance sur son second. Une marque de fabrique en quelque sorte, et même si ses adversaires sont prévenus, aucun ne semble en mesure de coller à sa roue, tant sa puissance est impressionnante. A l'aise en montagne aussi bien que sur le chrono ou les classiques, Evenepoel a un côté cannibale, et il n'aura pas fallu longtemps pour qu'il commence à être comparé à son glorieux aîné, Eddy Merckx, et si le parallèle parait osé, vu son âge, la comparaison pourrait vite prendre de l'ampleur l'an prochain, car rien ne dit que Remco Evenepoel ne sera pas en mesure de lutter avec les meilleurs coureurs du World-Tour du haut de ses 19 ans, d'autant plus qu'il a un caractère bien trempé, et que le jeune prodige belge voudra certainement montrer que ce passage rapide au sein de l'élite n'était pas trop rapide, et que la marche n'est pas trop haute...

Remco Evenepoel, interview champions de demain

Par Charles Marsault

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui remportera la Vuelta 2018 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous