Tour de France : une journée avec Guillaume Martin (épisode 4)

Tour de France : une journée avec Guillaume Martin (épisode 4)

Depuis le début du Tour de France, Guillaume Martin nous fait le plaisir de nous livrer ses impressions du jour. Retour ce mercredi matin sur la 4ème étape du Tour de France 2017.

 

 

 

Comment as-tu vécu les 2 dernières étapes ?

Plutôt bien dans l’ensemble. Bien évidemment y avait un peu de stress hier dans la montée finale, car tout le monde voulait être placé. J’ai essayé de participer à la lutte, bien aidé par Marco Minnaard. Et j’ai réussi à faire une belle montée finale.

T’es-tu étonné de retrouver parmi les 20 premiers ?

En fait c'était un peu…. au Dauphiné je jouais toujours autour de la 15ème place aussi. Là c'était le placement qui était important. Je suis content d’être là. La route est encore très très longue et il y aura bien plus d’enseignements à tirer d’une journée comme celle de mercredi.

Aujourd’hui le rythme était plus calme ?

Aujourd’hui c’était un peu plus relax, vu qu’il n’y avait que Guillaume Van Keirsbulck devant, pendant les 170 km. La fin a été un peu moins calme car dans les 3 derniers kilomètres, j’ai été pris dans la chute. Disons que je n'ai pas pu l’éviter, j’ai fait une petite chute pas rapide, et du coup rien de grave, rien de bien handicapant pour les jours à venir.

 Revenons à l’étape de demain, connais-tu La Planche des Belles filles ?

Oui, je l’ai déjà faite plusieurs fois à l'entraînement et une fois en course. Ca va évidemment être très intense, c’est une montée relativement courte mais assez raide. Les précédentes arrivées sur le tour il y avait eu de belles bagarres donc je m’attends à la même chose cette fois-ci . Une nouvelle fois le placement sera primordial et ce seront les jambes qui parleront.

 Comment appréhendes-tu la côte ?

Normalement, en théorie, ça peut me convenir, si je l’aborde dans de bonnes conditions, et que je suis dans un bon jour. Mais bon ça beaucoup d’autres coureurs du peloton peuvent vous dire la même chose (rire).

Quel est l’objectif demain ?

Un top 15 ou top 20, ce sera une journée réussie

 

Propos recueillis par Bertrand Guyot

 

 

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Bergen ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous