Tirreno-Adriatico : les favoris de la rédaction

Tirreno-Adriatico : les favoris de la rédaction

Wilco Kelderman (par Blouss)

La course des deux mers démarrera ce mercredi. Avec un parcours désormais classique, elle devrait consacrer un coureur complet, idéalement placé par son équipe après le CLM par équipe. Wilco Kelderman répond à ces caractéristiques. L’ancien grand espoir du cyclisme néerlandais a mis du temps à franchir ce cap le rapprochant des tous meilleurs. Mais alors que le batave semblait dangereusement stagné depuis des années, il a enfin confirmé son potentiel lors de la dernière Vuelta. Et il semble reparti sur les mêmes bases en ce début de saison. L’homme est en forme et il entend bien le démontrer. Son équipe Sunweb est taillée pour aller chercher la victoire sur la 1ère étape. L’un de ses plus dangereux concurrents pourrait d’ailleurs être son coéquipier, Tom Dumoulin. Mais le Tour d’Abu Dhabi a montré, que le plus en forme des deux est bien le plus jeune. A bientôt 27 ans, Wilco Kelderman a pris le temps de semer les graines de sa progression. Il est maintenant temps de récolter.

Primoz Roglic (par Max Conterdo)


Depuis son entrée tardive dans le monde cycliste professionnel, Primoz Roglic tente de rattraper le temps perdu en franchissant les paliers deux par deux. Son arrivée en World Tour en 2016 aura vite marqué les esprits, et 2017 vit la confirmation de son talent avec notamment une belle victoire d'étape sur le Tour de France à Serre-Chevalier. Mais ce ne fut pas le seul fait d'arme du Slovène, durant toute la première partie de saison, il multiplia les places d'honneurs : 2ème au ZLM Tour, 3ème en Romandie, 5ème au Pays Basque et..4ème au Tirreno. Roglic connaît donc son affaire : Ne vous arrêtez pas sur sa performance assez discrète sur les routes des Strade Bianche, en 2017, il avait finit 35ème avant de briller sur la courses des 2 mers. On attend donc logiquement le Slovène aux avants-postes pour cette 53ème édition, surtout s'il poursuit sa fulgurante progression, pour le plus grand bonheur des journalistes amateurs de formules faciles sur l'ancien champion de saut à ski. Il pourra compter sur Van Emden pour le CLMPE afin de limiter les dégâts sur les spécialistes et sur George Bennett lorsque la route s'élèvera : l' équipe est désormais rodée et soudée autour d'un leader qui a su montrer des gages de solidité.

Geraint Thomas (par Charles Marsault)

Si l'événement de la semaine côté sky, c'est la présence (non souhaitable) de Chris Froome, celui qui devrait tout du moins sportivement occuper le devant de la scène côté britannique, c'est Geraint Thomas, qui trouvera sur les routes italiennes, un parcours à sa convenance. A l'aise sur l'exercice chronométré autant qu'en montagne ou sur les classiques, le gallois possède en effet la panoplie idéale pour s'imposer lors de la "Course des 2 mers", sans oublier que chez Sky, on aura plutôt intérêt à faire oublier "Froomey" (pour les intimes), en focalisant l'attention sur un autre coureur.

crédit photo Kelderman (Team Sunweb), illustration (LaPresse - D'Alberto / Ferrari)

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous