[Récit] Sébastien Fournet-Fayard vous raconte son championnat de France CLM

[Récit] Sébastien Fournet-Fayard vous raconte son championnat de France CLM

Me voici de nouveau au départ du championnat de France CLM, mon 8ème.

C’est un effort particulier de 52 kilomètres que l’on a pas l’habitude d'effectuer, surtout chez les amateurs. J’abordais ce clm avec une part de sérénité avec mon expérience dans cet exercice mais aussi quelques doutes car mon état de forme au Tour du Nivernais Morvan, quelques jours auparavant, n’était pas a 100%…je ressortais avec de la fatigue.

Les deux jours juste après cette course étaient consacrés à de petites sorties de décontraction, puis le mardi j’effectuais les 8h de voiture en direction de Saint-Omer. Mercredi j’effectuais un tour de reconnaissance avec mon directeur sportif pour découvrir le parcours et le filmer, puis un tour avec le vélo de clm pour bien repérer les points importants, mais aussi pour se « débloquer » à la veille de cet effort intense de plus d’une heure.

Le temps était caniculaire, le goudron fondait à certains endroits…C’était un parcours en deux parties, bien vallonné au début avec notamment 2 belles ascensions, puis un retour moins difficile. Je pense que ce parcours me correspondait parfaitement et la chaleur est une chose que j’apprécie, les sensations revenaient aussi, donc j’abordais avec plus de confiance le rdv de l’année! Même si en ce jour de fête de la musique , il fut difficile pour moi pour s’endormir, j’étais logé en plein centre ville et un deejay jouait jusqu'à 2h du matin en bas de mon hôtel…

Jour J:

Le matin après un petit déjeuner, j’allais effectuer une dernière reconnaissance du début et de la fin du clm…malgré le fait d’avoir filmé le clm la veille et de l’avoir visionné, je voulais être sûr des endroits où j’allais accélérer, récupérer, m’alimenter, etc…

Sur les coups de midi, le temps commençait à changer et le vent à se lever…il avait complètement tourné par rapport à la veille et donc les 20 premiers kms allaient être encore plus difficiles. Puis il fut temps de se rendre au départ, 01H30 avant, je préfère être tranquille et m’imprégner de l’ambiance si particulière d’un France!

Pendant mon échauffement sur home-trainer, un orage éclatait, la température baissait… je savais que cela m’avantageais moins, mais je restais motivé après tous ces efforts effectués à l’entraînement ce mois dernier.

Mon départ avait lieu à 15H48, suite à quelques essais la veille et le matin même, je décidais de conserver une route très haute a l’avant, une roue que je n’utilise que très rarement…

Au bout de moins d’un km, je me rendis compte de ma grosse erreur de matériel…je fut balancé de droite a gauche avec les rafales de vents, la chute n’était pas loin! Je ne pensais pas que le vent était aussi violent. Malgré tout, j’essayais de rester concentrer, mais je me rendais a l’évidence que je perdais du temps car sur certaines portions je ne pouvais me mettre les mains aux prolongateurs. Lors des portions vents de dos, la vitesse frôlait les 90km/h, je n’avais jamais connu cela! J’effectuais le clm sur la réserve sur certaines portions car déstabiliser a tenir mon équilibre.

A l’arrivée j’étais le 4ème temps…je compris de suite que mon rêve de podium national s’envolait encore une fois…j’avais déjà terminé deux fois quatrième auparavant. Au final j’étais classé 7ème, à 1 minute du podium et 24ème au scratch avec les professionnels.

Voici le lien Strava de mon CLM:  https://www.strava.com/activities/1049130929
 
Je regrettais d’avoir fait cette erreur de matériel, je savais que le titre était inaccessible, mais le podium oui. J’aurais souhaité que le temps reste chaud et le vent moins violent…des conditions idéales pour moi! Lorsque le soir je consultais le classement et après entretiens avec quelques coureurs, je me rendais compte que le vent en avait déstabiliser bien d’autres. J’espère que je pourrai être au départ l’an prochain et aller enfin chercher cette médaille qui me manque, et une fois acquise, je pourrai arrêter ma carrière de cycliste!

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Bergen ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous