Le premier Janvier a-t-il encore un sens dans l’entraînement ?

Le premier Janvier a-t-il encore un sens dans l’entraînement ?

Quel sens peut-on donner au premier janvier en cyclisme ?

 

Le premier Janvier a-t-il encore un sens dans l’entraînement ?

 

Si cela pouvait être le cas il y a une vingtaine d’années, à une époque ou même les professionnels s’autorisaient une coupure de plus de deux mois, les choses ont bien évolué.

Concrètement ce premier janvier n’a plus de sens profond. En tous cas il ne doit aucunement s’agir de l’échéance pour la reprise « sérieuse » de l’entraînement. En effet, votre préparation doit avoir débuté bien en amont puisque le cycle de préparation générale pour une saison route classique commence en octobre ou novembre, au pire en décembre.

Janvier marque au contraire une continuité dans l’entraînement : les différentes thématiques continuent à être visitées à intervalles réguliers : la force, la vélocité, l’explosivité, le développement de PMA rythment vos séances et vos semaines. De même la semaine type n’évolue pas encore, puisque les journées restent trop courtes pour rouler le soir en semaine.

Si évolution il y a, elle n’est pas liée au changement d’année : la progressivité dans l’entraînement se fait naturellement, sans rupture, sans transitions abruptes. Simplement l’intensité va peu à peu prendre une place grandissante, d’abord en travaillant davantage la PMA, puis les allures de course à l’approche des premiers objectifs.

Dès lors il semble évident que le compteur ne doit pas être « remis à zéro » au premier janvier car la saison commence grossièrement début novembre pour s’achever fin octobre. Si vous n’avez pas optimisé le dernier trimestre de l’année civile vous avez déjà perdu beaucoup de temps. Pire, vous voici dos au mur et une coupure imprévue pour cause d’épisodes neigeux ou de maladie en ce début d’année civile risquerait de compromettre votre début de saison.

Au final le premier janvier ne peut rimer qu’avec ses bonnes résolutions, parmi lesquelles l’optimisation de votre préparation ou encore une surveillance de votre poids de corps. Tout au plus cette date fatidique correspond donc davantage à un levier sur le plan psychologique !

 

Benoit VALQUE

www.velotraining.net

www.rotorfrance.com

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui remportera la Vuelta 2018 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous