Interview : Guillermo Gutierrez (directeur sportif Polartec Kometa Junior)

Interview : Guillermo Gutierrez (directeur sportif Polartec Kometa Junior)

Guillermo GUTIERREZ est directeur sportif de l’équipe Junior « Polartec Kometa », une des structures de la Fundacion Alberto CONTADOR. A quelques jours du départ du Tour de Gironde, il explique les objectifs de sa jeune formation et ses ambitions pour les saisons à venir.

 

Guillermo, tout le monde connaît Alberto Contador, mais en France, on ne connaît pas encore forcément sa fondation. Pouvez-vous nous la présenter ?

Les objectifs de la Fundacion Alberto Contador sont de permettre aux jeunes la pratique et l’élévation à travers le cyclisme. Elle véhicule les valeurs de ce sport. Elle cherche à donner aux jeunes coureurs des opportunités, de leur donner un enseignement plus professionnel que ce qu’ils auraient eu avec une structure classique en Espagne.

Un mot sur votre saison, on vous a vu courir en France à plusieurs reprises, notamment sur le Tour des Portes du Pays d’Othe récemment…

C’est important pour nous de courir en France, en Belgique ou encore au Portugal… Cela permet aux coureurs de connaître un autre type de cyclisme que celui de l’Espagne. En France, on trouve des épreuves de qualité, avec une proximité géographique. On voit aussi le phénomène inverse, avec des équipes du Sud de la France qui viennent courir en Espagne.

A long terme, quel est l’objectif de la fondation et quel avenir pour ces coureurs ?

Nous sommes déjà contents d’avoir une équipe continentale (NDLR : l’équipe U23, depuis 2018). A long terme, le souhait des frères Contador, qui sont managers de l’équipe, est d’avoir une équipe World Tour. L’objectif pour les jeunes, c’est de rester dans l’équipe. La fondation est un centre de formation pour cela.

Dans l’équipe que vous alignez ce week-end en Gironde, on retrouve Carlos RODRIGUEZ CANO, qui, pour sa 1ère année en Junior, a fini 6ème de Paris Roubaix. C’est d’autant plus remarquable que les flandriennes réussissent peu aux coureurs Espagnols…

Oui, il a également été 8ème de Gent – Wevelgen. Ce sont de bons résultats, surtout pour un coureur de 1ère année. Notre objectif désormais est de maintenir sa progression.

Ce week-end, l’épreuve débutera par un contre la montre. Les Juniors ont peu l’habitude de ce type d’effort. Est-ce que cela peut être un handicap pour vous ?

Non, nous avons des coureurs forts. Cela va les motiver. Je pense que le général se jouera là. Notre objectif est de le remporter, avec Carlos ou un autre coureur car l’ensemble de l’équipe est très fort.

Que pensez-vous du plateau et des étapes ?

Nous sommes habitués à ce genre d’étapes. C’est un peu comme en Espagne, mais les côtes sont plus courtes. Nous allons essayer de contrôler la course. Au niveau des équipes présentes, il y a un bon niveau. Nous en connaissons beaucoup, notamment les françaises, car elles étaient au Tour des Portes du Pays d’Othe. Nous courrons aussi régulièrement contre les Portugais, qui sont très forts. C’est intéressant de courir à l’international, c’est là que l’on a la meilleure progression.

Pourrions nous voir un des frères Contador sur le bord des routes Girondines ce week-end ?

Normalement non. Il y a une course U23 en Espagne ce week-end et ils devraient être là-bas.

Quentin ROLLAND (photo : polartec kometa)

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous