Interview : Dmitriy Fofonov "Objectif podium avec Fuglsang sur le Tour de France"

Interview : Dmitriy Fofonov "Objectif podium avec Fuglsang sur le Tour de France"

Pour commencer, quel bilan tire t-on de la première partie de la saison chez Astana ?

L’équipe a bien marché, et on a obtenu quelques bons résultats. On a signé de nombreuses victoires et podiums, ce qui était tout à fait dans nos attentes. Avec tous les changements que nous avons effectué il y a deux ans, c’est une belle satisfaction, et l’investissement que nous avons mis sur des coureurs comme Bilbao et Valgren par exemple porte ses fruits. Côté kazakh, Lutsenko et Gidich sont également présents. Désormais Sanchez et Fuglsang sont aussi plus libres avec les départs d’Aru et Nibali, et lorsqu’ils peuvent plus jouer leur carte, ils montrent qu’il sont capables d’obtenir de très bons résultats.

Le Giro a été particulièrement réussi, avec deux coureurs dans le top 10, Lopez et Bilbao. Si c’est une confirmation pour le premier, c’est plus une surprise concernant le second non ?

Non ce n’est pas une surprise pour nous. On a fait venir Pello Bilbao il y a deux ans dans l’équipe, et il tient ses promesses. Il est en progrès, et il faut qu’il prenne confiance en lui. Il a notamment bien progressé sur le chrono, et il a montré qu’il pouvait bien gérer en montagne sans avoir de journée où il perd beaucoup de temps. On ne l’a pas beaucoup vu à la TV, mais il était bien là. Concernant Lopez, c’est un grand coureur, et il faut qu’il apprenne à gérer 3 semaines de course. Malgré les chutes et quelques erreurs tactiques, il a d’ailleurs montré qu’il avait les qualités physiques pour tenir 3 semaines, et on a également pu observer que lors de la 3ème semaine, il récupère mieux que ses concurrents. C’est un possible futur vainqueur de Grand Tour.

Un autre coureur a brillé récemment, et sera votre leader lors du Tour de France, quel objectif pour Jabob Fuglsang lors de la Grande Boucle ?

Nous viserons le podium avec Jacob lors du Tour de France.

Lorsque le Tour de France approche, on entend beaucoup de rumeurs concernant les transferts, et parmi elles, un retour possible de Mikel Landa, est-ce un souhait pour vous ?

On entend beaucoup de rumeurs, mais il a un contrat de 2 ou 3 ans avec Movistar. Je ne sais pas comment cela va se passer. Nous de notre côté, nous avons Fuglsang et Lopez en tant que leaders, on a aussi une bonne équipe pour les classiques avec Valgren, Magnus Cort également. On ne recherche donc pas forcément à gauche à droite, et Landa est sous contrat. Concernant le reste, il y aura forcément quelques changements, et on travaille sur un rajeunissement et un renforcement de l’effectif dans le futur.

On a également évoqué l’arrivée possible d’Alejandro Osorio, le jeune colombien qui s’est illustré sur le Giro U23.

« No comment » ici pour l’instant. J’ai observé comme vous quelques rumeurs dans la presse, mais pour l’instant c’est sans commentaires.

Pour finir sur l’aspect transferts, avez-vous prévu de prendre des stagiaires au mois d’août ?

C’est envisageable, mais avec 30 coureurs, nous avons un effectif qui est déjà bien complet, et il faut être vigilant par rapport au fait que tout le monde ait assez de place pour aller courir.

Pour conclure, un mot sur l’extra sportif et le livre de Westra, quelle réponse à ses propos et notamment à l’idée selon laquelle « tant qu’on ne se fait pas prendre, nos dirigeants s’en fichaient » ?

Quelle réponse peut-on donner ? On ne peut pas interdire les gens de parler, et en tout cas je sais un chose, c’est que nous de notre côté, nous avons bien suivi notre ami « Lieuwe ». Il a effectué un passage dans l’équipe, et je ne vais pas le cacher, ce n’est pas un gars avec qui il est facile de travailler, et c’est notamment pour cela qu’il est parti de l’équipe. Il a eu quelques bons résultats avec nous, et on croyait qu’on pourrait faire plus avec lui. De manière générale, c’est un bon gars, mais il vit un peu sur sa planète. Disons qu’il a aussi eu quelques soucis personnels et familiaux, ce qui a pu créé un choc pour lui et casser son équilibre. De notre côté, l’équipe est quand même très bien suivi.

Plus généralement, y’a t-il selon toi trop d’abus par rapport aux AUT ? Un coureur malade devrait-il selon toi pouvoir en bénéficier en course ou au contraire rentrer à la maison en cas de maladie ?

Mon opinion personnelle, c’est que si tu es malade, tu restes à la maison, t’es plus un sportif. C’est mon avis personnel.

Propos recueillis par Mylène Terme

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Innsbruck ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous