Etoile de Bessèges : les réactions après la 3ème étape

Etoile de Bessèges : les réactions après la 3ème étape

Christophe Laporte : "L’étape d’aujourd’hui n’a pas été facile, l’allure était très rapide toute la journée et on a perdu quelques coureurs pour le final. Pierre-Luc Périchon et Zico Waeytens ont fait un gros travail mais parfois j’ai dû y aller moi-même également. J’ai choisi de prendre la roue de Marc Sarreau pour le sprint et c’était le bon choix, mais je manquais un peu de fraîcheur. Je suis tout de même content de conserver le maillot du général, ça se jouera à la pédale demain et tout est possible."

Kevin Ledanois : "Aujourd’hui, on avait comme consigne de durcir la course, de suivre les gros mouvements. Il fallait être représenté à l’avant si ça sortait. Avec Romain et Elie, on a été placés toute la journée, on a suivi les coups et on a tenté d’attaquer. À 40km de l’arrivée, 6 coureurs sont sortis mais le peloton a tout de suite contrôlé. Ça n’a pas débranché de la journée. Ce sont des étapes difficiles, mais quand tu n’es pas trop mal, tu prends du plaisir (rires). Demain, on va disputer le premier chrono de la saison, j’ai bien travaillé cet exercice, mais il n’y a pas de secret c’est la forme qui va parler. Demain, soir on pourra faire un point sur le travail de l’hiver."

Quentin Pacher : "Avec la côte au départ, nous nous attendions à voir des équipes durcir la course. Avec Cyril et Pierre Rolland nous étions présents et le coup est parti. Devant, je ne me sentais pas le plus rapide du groupe et je savais Bryan Coquard en embuscade. Collectivement, nous avons fait une course pleine. Quel bonheur de courir dans une équipe soudée, où tout le monde fait son boulot à 100%. Ça tire tout le monde vers le haut et chacun y prend beaucoup de plaisir."

Rejoignez-nous