Entrainement : Quelles sont les causes possibles de contre-performance « hors préparation » ?

Quelles sont les causes possibles de contre-performance « hors préparation » ?

 

A la moindre contre-performance, à l’entraînement mais à fortiori en course, tout cycliste, mais par extension tout sportif, va mettre sur le compte de sa préparation cette contre-performance.

Si c’est bien souvent une piste à ne pas négliger il en existe beaucoup d’autres, que nous allons lister pèle mêle.

Si vous devez affronter une déception ces prochaines semaines n’oubliez pas de faire le tour d’horizon complet des causes possibles avant de tout remettre en cause …

  1. La déshydratation : elle peut avoir débuté avant même l’effort, auquel cas elle s’aggrave durant celui-ci, ou provenir d’un manque d’hydratation pendant l’effort. C’est classique lors des courses en circuit quand cela roule trop fort pour s’hydrater régulièrement.

  2. L’hypoglycémie : inutile de vous faire un dessin. La défaillance est brutale, vous savez précisément à quel moment vos forces vous abandonnent et vous avez alors l’impression d’une descente aux enfers. Un manque de lucidité peut l’accompagner.

  3. Le mauvais placement qui vous oblige à faire l’élastique … jusqu’à ce que celui-ci vienne à se rompre. Tout cycliste sait qu’il ne faut pas trainer en fin de peloton sur des courses en circuit, surtout lorsque les relances sont incessantes.

  4. Le niveau de l’opposition : si vous évoluez dans une catégorie inférieure et que vous participez à une course toutes catégories, ou encore à un championnat, voire à une cyclosportive relevée sachez relativiser votre classement.

  5. Un parcours pas adapté à vos qualités. Si vous êtes perfectible dans les relances et que vous participez à un vire-vire la contre-performance est prévisible. De même si vous n’êtes pas grimpeur et que vous participez à une course très accidentée. Logique.

  6. Une mauvaise gestion de votre effort. Si vous faîtes un début de course très intensif avec des attaques, ou que vous vous glissez dans des contres, si vous montez le premier col d’une cyclosportive en sur régime … forcément à un moment donné les forces viennent à manquer. Cela ne signifie pas que vous n’êtes pas en forme.

  7. Un mauvais échauffement. Et oui, tout simplement si vous n’êtes pas échauffé, ou mal échauffé et que le début de course est très rapide vous allez vous retrouver en souffrance. Si vous ne parvenez pas à trouver rapidement le second souffle vous allez finir par baisser pavillon.

 

Lorsque vous devez composer avec une contre-performance prenez un peu de temps pour « avaler la déception » puis posez-vous et tirez le bilan. En analysant votre course, vous trouverez nécessairement une explication. Et cela vous permettra de ne pas répéter les mêmes erreurs à l’avenir !

 

Benoit VALQUE

www.velotraining.net

www.rotorfrance.com

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui remportera la Vuelta 2018 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous