[Entrainement] La répartition du travail de force à l’échelle de la saison

La répartition du travail de force à l’échelle de la saison

 

Le travail de force constitue encore trop rarement une priorité dans les planifications d’entraînement. En effet, nombre de pratiquants préfèrent alterner des sorties longues (« le foncier ») et des sorties plus courtes mais engagées (« le seuil »). Une méthode qui, vous l’aurez compris, a ses limites.

En effet, fonctionner de la sorte c’est laisser de côté tout un versant de l’entraînement (le versant « technique »), pour ne privilégier que le versant « cardio ».

Le travail de force est un pilier dans la planification d’entraînement et quiconque a suffisamment travaillé cette qualité a pu mesurer ses progrès. Pour bien travailler la force il est préférable de rouler seul car cela engendre une vitesse de déplacement plus lente en côte (travail de surbraquet). En tout état de cause c’est un pré-requis avant d’aborder les séances intensives : avant d’emmener un gros développement à une cadence de pédalage élevée il faut d’abord être capable d’emmener ce gros développement à une cadence de pédalage basse (imageons quelque peu pour bien comprendre).

Cette qualité devrait pourtant trouver sa place dans vos planifications 11 mois sur 12, que vous soyez coursier, cyclosportif ou VTTiste. Tout au plus durant la phase de coupure puis de reprise (à l’automne) elle peut être temporairement laissée de côté.

Par la suite :

  • l’automne vous verra observer un équilibre relatif entre force et vélocité, puis peu à peu, à moins d’un réel point faible en vélocité, la force commencera à prendre le dessus

  • le développement de cette qualité essentielle se situe … durant la phase hivernale. Le temps où l’on ne passait pas le grand plateau avant le mois de février est bel et bien révolu. Il est impératif de bien travailler la force durant l’hiver, afin de transférer ensuite ce gain de force à des intensités supérieures.

  • Au printemps, puis durant l’été on passe à une autre logique : c’est la pleine saison et la force doit faire l’objet d’entretiens réguliers, notamment entre des courses / épreuves éloignées.

Une qualité précédemment développée doit absolument être entretenue. Dans le cas contraire tous vos efforts seront peu à peu réduits à néant. C’est pourquoi il n’y a jamais d’exclusivité dans l’entraînement, mais toujours des dominantes.

 

Benoit VALQUE

www.velotraining.net

www.rotorfrance.com

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui va remporter le Tour de France 2017 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous