Edito : affaire Froome, circulez il y’a rien à voir !

Edito : affaire Froome, circulez il y’a rien à voir !

Edito : affaire Froome, circulez il y’a rien à voir !

 

Après 6 mois d’imbroglio et de ridicule pour le monde du cyclisme, l’Union Cycliste Internationale a balayé d'un revers de main la fameuse « Affaire Chris Froome », en concluant sa lettre aux médias par une phrase qui n’est pas sans rappeler les plus belles heures du cyclisme, « L'UCI comprend que cette décision suscitera de nombreuses discussions, mais elle souhaite rassurer tous ceux qui sont impliqués ou intéressés par le cyclisme sur le fait que sa décision est basée sur des avis d'experts, l'avis de l'AMA et une évaluation complète des faits. L'UCI espère que le monde du cyclisme pourra désormais se concentrer sur les prochaines courses du calendrier cycliste et en profiter. ». Circulez , y’a rien à voir comprend t-on rapidement, profitez du spectacle sans vous poser de questions !

Cher instance dirigeante, permettez-moi d’être en désaccord avec votre conclusion, car comme de nombreux fans, mais aussi acteurs du milieu, je trouve qu’au contraire, il y a quelque chose à regarder, et comme l’a rappelé à juste titre le Team Sky ce lundi, « Aujourd’hui est un jour important pour le cyclisme ».

Malheureusement pour une bonne partie d’entre nous, la pierre qui marquera ce jour n’est pas blanche bien au contraire, et c’est avec un goût forcément amer que nous serons nombreux à nous souvenir que cette journée sera synonyme du jour, où l’instance dirigeante paraît se coucher une nouvelle fois devant les puissants. Nous étions nombreux à évoquer depuis le début de la saison, le retour de quelque chose de différent, de temps d’ascensions ou de performances qui laissaient songeur, et finalement le signal envoyé semble plutôt clair.

Contrairement à votre préconisation donc, cher Monsieur Lappartient, je me permets de vous dire que je suis loin d’être rassuré, bien au contraire, j’ai toujours en tête les numéros de « Froomey » pendant le Giro, tout comme les affaires en cours en Grande-Bretagne, et j’avais osé espéré naïvement que votre arrivée provoquerait un changement au sein d’une UCI tant décriée, et devant ce nouveau revers et camouflet, j’en arrive à espérer que vous en tirerez les conclusions qui s’imposent ! C’est cela qui me rassurerait cher président, plus que vos annonces !

Entendons-nous bien par contre, je n’accuse personne, j’observe simplement et je m’interroge sur ce qui se présente à moi, et croyez-moi, tout ceci est loin de me rassurer. En espérant faire fausse route...

Par Charles Marsault

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous