[Champions de demain] Interview : Niklas Märkl

[Champions de demain] Interview : Niklas Märkl

Après Maikel Zijlaard il y a quelques semaines, la rédaction de Velo-Club.net continue son désormais traditionnel tour d'horizon de fin de saison des Champions de Demain. Et ce mercredi, c'est le jeune espoir Niklas Märkl, futur pensionnaire de l'équipe Team Sunweb U23 qui a accepté de répondre à nos questions.

 

Bonjour Niklas, peux-tu tout d’abord te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à tous,

Je m’appelle Niklas Märkl, j’ai 18 ans, et je suis originaire d’Allemagne. Je réside dans le Sud-Ouest du pays avec mes parents et mes jeunes frères et sœurs.

Peux-tu nous dire et comment tu as débuté le vélo ?

J’ai débuté le vélo lorsque j’avais 4 ans. Au début, c’était juste pour le fun, et rencontrer les copains sur les courses. Mais ensuite, à partir du moment où j’ai eu 14 ans, c’est devenu plus pro année après année. Concernant les raisons qui m’ont poussé à faire du vélo, ça vient de ma famille. Mon père, mon oncle et mon grand-père pratiquaient ce sport lorsque j’étais enfant.

Tu es toujours très jeune, comment on arrive a t-on âge à jongler entre vélo, vie sociale et études ?

C’est une bonne question. En effet ce n’est pas facile de gérer tout ça, car on a besoin de beaucoup de temps pour s’entraîner, et la plupart du temps, les courses ont lieu le week-end. Mais depuis juillet, j’ai terminé mes études, donc j’ai un peu plus de temps.

Peux-tu indiquer à nos lecteurs quel type de coureur tu penses être ?

Je pense être un coureur complet, je suis un bon sprinter, et je me débrouille bien sur les bosses courtes comme celles des flandriennes, donc les classiques peuvent me convenir.

Quel a été ton meilleur souvenir cette saison ?

Ah, difficile de trouver le meilleur souvenir, car la saison a été plutôt bonne, et j’ai donc de nombreux bons souvenirs. Peut-être le week-end où je gagne deux courses UCI consécutives en Italie.

Le pire ?

Le pire, cela a certainement été Paris-Roubaix, j’étais dans l’échappée, et j’ai malheureusement chuté 20 kilomètres avant la ligne d’arrivée.

Cette année, il y avait d’excellents coureurs chez les juniors, lesquels t’ont le plus impressionné ?

Ce n’est pas facile de choisir. Tom Pidcock a gagné les championnats du monde de Cyclo-Cross et du chrono, et il y a aussi Julius Johansen qui a fait la course parfaire lors de l'épreuve en ligne des mondiaux, et a remporté la médaille d’or.

L’an prochain, tu vas courir pour l’équipe de développement du Team Sunweb, peux-tu nous donner les raisons de ton choix ?

Je pense que l’équipe Sunweb est une des meilleurs formations mondiales, et ils font du très bon boulot. Même si je suis bien sûr seulement dans l’équipe de développement, je peux toujours apprendre beaucoup des coureurs plus âgés, et l’ensemble de la structure m’impressionne beaucoup. Tout est connecté ensemble, et je pense avoir fait le bon choix. Ils m’ont convaincu dès février dernier, lorsque je participais à l’un de leurs camps d’entraînement. J’avais été impressionné et cela m’a aidé à prendre ma décision.

En parlant de 2018, quels seront tes objectifs l’an prochain ?

Ce sera une nouvelle année, dans une nouvelle catégorie, et je ne sais pas trop à quoi m’attendre. En tous les cas, je donnerai mon maximum, et j’espère avoir de bons résultats et progresser au mieux.

Pour conclure, on a l’habitude de poser la même question aux jeunes coureurs, si tu ne pouvais remporter qu’une course laquelle choisirais-tu ?

Je pense que ça serait Paris-Roubaix, car c’est l’une des courses les plus dures du monde.

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui remportera la Vuelta 2018 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous