[Amateurs] Petites Questions à...Mathieu Ceresuela (Occitane CF)

[Amateurs] Petites Questions à...Mathieu Ceresuela (Occitane CF)

- Quelles sont tes qualités/défauts sur mais aussi en dehors du vélo ?

On va commencer par le positif, j’aime bien faire mes séances d’entraînement et quand je rentre rincé je suis heureux. Ensuite, j’ai tendance à en faire un peu plus parfois. Je prend beaucoup de plaisir à rouler, surtout par les beaux jours qu’on a eu cet hiver. J’affectionne également les sprints en petit groupe car j’ai du mal à me placer, j’y travaille fortement. J’ai du mal sur les bosses où il faut tomber la plaque, je préfère les bosses assez courtes qui passent en force. J’ai également tendance à vouloir tout faire en même temps et à être très impatient.

- Une idole dans le cyclisme, ou un coureur qui t'inspire ?

J’ai mis du temps à me mettre au vélo, tous les étés depuis petit je regardais le Tour de France à la télé et j’allais le voir dans les Pyrénées. J’adorais Andy Schleck. Il avait un gros panache avec beaucoup de classe sur le vélo. A mes débuts dans le vélo, il faisait une reconnaissance avec la Trek, j’avais passé 2 heures devant un hôtel de Tarbes après les cours le soir à attendre qu’ils sortent manger pour lui demander à quelle heure ils partaient rouler pour pouvoir aller faire quelques kilomètres avec eux. La passion.

Quand il a arrêté sa carrière, j’étais dégoûté.

- Quel est ton meilleur souvenir sur le vélo ?

En Junior 2 lors du début de saison, j’avais terminé 4ème à Orthez en 2ème catégorie, c’était mon premier résultat dans le vélo. L’année passée j’avais quasiment pas terminé une course dans le peloton, c’était ma première saison de vélo. Et de faire une place m’avait beaucoup surpris et avait fait du bien à la tête et motivé pour la suite.

- Et le pire ?

Je n'ai pas spécialement de mauvais souvenir sur le vélo à part des chutes mais ça fait parti du métier. Ensuite, j’ai souvent eu des regrets sur des erreurs tactique en course. J’avais les jambes mais je paniquais et je faisais n’importe quoi. Du coup j’ai jamais levé les bras et cette saison ça sera encore plus compliqué.

- Pourquoi l'Occitane ?

L’Occitane pour découvrir le cyclisme de haut niveau, l’année passée quand j’étais à Tarbes, on se débrouillait seul sauf exceptionnellement. C’était des longs trajets pour aller sur les courses et beaucoup de frais. A l’Occitane Cyclisme Formation, c’est le jour et la nuit! On a la structure avec une superbe équipe d’encadrement, des accompagnateurs qui prennent du plaisir à nous accompagner et à nous faciliter la vie. C’est génial d’arriver sur les courses et d’avoir à ne penser qu’à pédaler. De plus, l’entente dans l’équipe est top. On est un bon groupe avec des leaders qui nous tirent vers le haut. Et puis ce sont les couleurs de la région.

- Quels sont tes objectifs cette année ?

Je n'ai pas coché de courses spécialement car tout simplement je ne les connais pas et je suis là pour apprendre à courir et continuer de progresser. L’équipe met des moyens en place pour nous, il faut donc en profiter, c’est une chance. J’espère être en forme pour la période jusqu'à juin. Pour l’instant, je prends beaucoup de plaisir a aider nos leader.  Comparé à la 2ème catégorie, les courses sont plus longues, plus dures et plus rapides. Je dois d’abord prendre la caisse avant de prétendre à aller faire des résultats mais bien sur que si l’occasion se présente je ne lâcherais rien. On y travaille avec mon entraîneur et je sens que ça va de mieux en mieux déjà.

 

Propos recueillis par Benjamin Arnaud

 

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui va remporter le Tour d'Espagne 2017 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous